Ni dieu ni maître (sorti le 22/11/2019)

Modérateur : maître charpentier

Avatar de l’utilisateur
__Marine__
Brioche saezienne
Messages : 1180
Inscription : 28 oct. 2019 22:07

Re: Ni dieu ni maître (sorti le 22/11/2019)

Message par __Marine__ » 25 nov. 2019 17:48

La dame en feu est peut-être un peu poussive... Et puis le côté solennel est logique mais j'avoue avoir du mal, un peu trop en longueur ?

Après 3 ans voir bien plus, sur l'écriture de ce projet, il est logique qu'il y ait des petits flops.
---------------------------------------------------------------------------
Et les démons d’antan, à la sueur de mes poings, je combattrai Comme un vieux chêne tient quand l’orage a tout naufragé

Avatar de l’utilisateur
lycange
mi-licorne mi-ange
Messages : 686
Inscription : 08 nov. 2019 22:01

Re: Ni dieu ni maître (sorti le 22/11/2019)

Message par lycange » 25 nov. 2019 19:26

-X- a écrit :
25 nov. 2019 18:46
Sinon, "les noires, les blanches, les arc-en-ciel", vous croyez qu'il rêve de se taper une licorne ? Je devrais peut-être prévenir mes leprechauns d'aller les protéger...
non c est pour moi , il sait que j aurais les cheveux arc-en-ciel a Bercy Image Image


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Image

gavroche_greyjoy
Messages : 126
Inscription : 08 nov. 2019 18:22

Re: Ni dieu ni maître (sorti le 22/11/2019)

Message par gavroche_greyjoy » 25 nov. 2019 20:21

Après plusieurs jours d'écoute, il est temps de faire un top.... 10 !

1/ Liberté (pour toutes ces journées, où je me suis dit que demain j'irais tout casser, pour toutes ces journées où je n'ai finalement rien fait, malgré cette énorme colère qui grondait, pour cette année de lutte, pour ce grand soir qui, je l'espère, arrivera.... top 1 !)
2/ Anatoline (je ne développerai pas plus... une place dans mon coeur en deuxième position, c'est incontestable)
3/ Ma populaire (douce mélodie, puis de plus en plus intense, cette chanson est une merveille)
4/ Je suis (parce que c'est la toute première, celle que je n'oublierai jamais, celle qui m'a fait découvrir l'Ours il y a maintenant deux ans)
5/ Tous les gamins du monde (pour se rappeler que Damien sera un jour reconnu pour ses messages intemporels, pour cette évocation de Cabu...)
6/ Mon terroriste (pour "la guillotine au ministère" ; cette fin de chanson me transcende toujours)
7/ Ma vieille (texte magnifique... que dire de plus ?)
8/ Germaine (avec ce passage "et puis mort aux bourgeois" , la chanson ne pouvait qu'atterrir dans mon top 10 ;) )
9/ Lulu ( pour ce sentiment de déprime si bien chanté)
10/ La Maria (le côté Brel ?! Magistral, même si ce n'est qu'une 10ème position)

Camarade président, juste devant la porte du top 10.... mais c'est trop compliqué de faire un tri.

Avatar de l’utilisateur
Mélie
Messages : 431
Inscription : 09 nov. 2019 18:35

Re: Ni dieu ni maître (sorti le 22/11/2019)

Message par Mélie » 25 nov. 2019 20:56

Première partie de L'humain : qu'est-ce que c'est bon de retrouver le Saez qu'on aime !

A tes côtés, Ma Vieille, Il s'endort <3 <3 <3

(j'ai juste failli m'effondrer sur Ma Veille, je crois que je vais l'écouter à petite dose pendant un moment...)
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
On ne nait pas femme mais on en meurt.

Koolseb
Messages : 18
Inscription : 18 nov. 2019 13:18

Re: Ni dieu ni maître (sorti le 22/11/2019)

Message par Koolseb » 25 nov. 2019 21:40

Julien.r, le même ectoplasme de saezlive, qui frise le ridicule a chaque intervention et ne manque jamais d'incarner magnifiquement le néant de la crédibilité. C'est attendrissant de constater que malgré les années qui passent, tu en es toujours au même point d'atrophie intellectuelle. Tu n'as jamais apporté ni la moindre analyse pertinente, ni le moindre apprentissage culturelle à qui que ce soit, mais bon, rien ne sert de perdre son temps pour les cas cliniques irrécupérables. Je préciserais simplement pour l'anecdote croustillante que la première fois qu'il m'a été donné l'opportunité de voir Saez en live c'était le 1er mai 2007 à l'occasion du meeting de Ségolène Royal au stade Charlety. Elle est plus à droite que Mélanchon et c'est une femme, mais à ta grande stupefaction tu sauras que je n'ai pas eu honte de voter pour elle...

Pour mon droit de réponses aux "feministes", ceux et celles qui ne manquent jamais l'occasion de vilipender certains morceaux comme portant atteinte à la gente féminine, j'y tiens. Je ne vois pas pourquoi laisser balancer des enormités telle que celles-ci sans réagir. Si on critique avec autant de rage et de violence la supposée misogynie de Saez (ou islamophobie, j'y tiens, les deux résultent du même biais d'analyse), il n'y aucune raison que la "défense" ne puisse s'exprimer pour tenter de réhabiliter des paroles mal interprétées.

Avant toute chose je tiens à saluer le superbe billet de -X- qui a décortiqué avec brio ce dernier album, et ce qui est interessant c'est que les limites de cette analyse sont symptomatiques d'un certain déni dans lequel se trouvent certains auditeurs.
On pourra me reprocher énormément de choses, mais pas celle de faire l'effort de comprendre l'oeuvre de Saez de la façon la plus honnête qu'il soit, c'est à dire dans sa globalité. Comme tout le monde, les propos de Saez qui n'est pas le dernier à vituperer ont un jour pu cibler certains de mes comportements déviants. J'en ai notamment souvenir au détour d'une strophe de "Peuple manifestants". Forcément c'est blessant, on peut alors avoir deux réactions, faire l'autruche et ce dire que c'est un vieux con réac, ou s'interroger sur son comportement et réaliser son caractère futile et critiquable. Il me semble qu'on sort toujours grandit en optant pour la 2ème solution. Encore tout à l'heure en rentrant du boulot j'ai lu un excellent article dans le dernier numero Charlie Hebdo qui fait un focus sur le fléau de l'usage des écrans sur la société. La lecture d'une double page consacrée à un livre intitulé "La fabrique du crétin digital" (livre de Michel Desmurget qui a recu le prix Femina dans ma cateforie Essai) m'a fait prendre conscience de l'usage pas assez raisonné que je faisais des écrans (TV et téléphone notamment) et de l'effet délétère que cela pouvait avoir sur mes enfants et plus globalement sur mon tissue familiale. Il faut noter que le livre en question reference plus de 400 etudes scientifiques qui ont révelées des effets negatifs des ecrans et que cela constitue une crédibilite à mes yeux de scientifique. Je vais donc faire l'effort de diminuer ma consommation d'ecran et ca a commencé dès ce soir pendant le diner en eteignant la TV. Il me semble que c'est ça aussi l'ouverture d'esprit, savoir accueillir les critiques sans rejeter en bloc et les ignorer.

C'est la seule chose que je reprocherais à la fine analyse de -X-, la façon dont elle a balayé de la main les morceaux qui la dérangeait, sans faire l'effort de comprendre le message de l'artiste dans sa globalité, en travestissant du même coup le sens qu'elle donne à cet album, en distordant la réalité de l'oeuvre pour la faire coïncider avec ses propres convictions. Et c'est vraiment dommage car Saez est sur la même longueur d'onde, on lui prête simplement des intentions qui ne sont pas les siennes. Il n'est pas admissible de convenir que "P'tite pute" par exemple est une verrue, une métastase, une erreur que Saez à eu la mégarde de commettre. Il n'en est rien. Si cette chanson figure dans 2 disques, dont l'anthologie de son Manifeste, et si Saez met un point d'honneur à la chanter à tout ses concerts, c'est qu'il la revendique! Et que comme je l'ai déjà expliqué mainte fois, elle n'a rien de misogyne. Ces même propos il les répète aussi dans j'envoie, dans elle aimait se faire liker, dans la belle au bois, dans ma putain du show biz,... etc
Il n'y a pas d'erreur, Saez pense et affirme cela. Et si il a fini par écrire "Nonne ou putain" c'est en réponse à ceux qui l'accusent injustement de misogynie. Pas de doute que ça le blesse d'entendre ces accusations injustes. Lorsqu'il clame "Qu’elle soit vêtue ou toute nue Qu’elle soit voilée ou dévêtue que je t'aime" c'est une facon de rappeler que c'est le voile qu'il critique, cet archaïque outil de domination patriarcal, pas la femme en dessous! On remarque d'ailleurs que dans cette délicieuse chanson qu'est Mohamed, il ne peut s'empêcher de glisser une attaque au voile et à la superficialité de la génération actuelle: "De ces générations qui mettaient pas des voiles
Aux gueules de leurs jeunes filles, au visage de ma mère
De ceux qui gardaient leur intérieur au fond d’eux". Saez se répète pour qu'on ne deforme pas ses propos. Alors ca serait bien d'apprendre à les accueillir, a les comprendre et a les accepter...

L'espoir que j'ai c'est qu'à la sortie du morceau "Burqa" on avait vu cette chanson accueillie froidement, et même fleurir des reproches de racisme et de misogynie. Et je constate que peu à peu les gens commencent à apprécier cette chanson et à l'interpréter pour ce qu'elle est, un morceau déjanté, une caricature, une satyre drôle et impertinente. Ça laisse de l'espoir, peut être qu'un jour les obsédés du féminisme arrêteront de trouver de la misogynie ou il n'y en a pas. En attendant je les excuses, après des siècles d'oppression il faut sûrement tomber dans l'excès inverse avant de trouver l'équilibre...


+++++++

Après écoute plus poussée aujourd'hui il y a des morceaux qui m'avaient laissés assez indiffèrents et que je commence à apprécier. Je pense notamment à La dame en feu. Le soir du 15 avril, sur saezlive on avait eu droit à pas mal de gens qui proclamaient que ça les laissaient totalement insensible de voir cette cathédrale en flamme. On avait été quelques un, même et surtout des athés convaincus de mon espèce, à essayé d'expliquer que l'émotion n'avait aucun lien avec la religion mais que c'était un peu des générations passées qui partait en cendre. Je suis vraiment heureux de voir que Saez à réussit à mettre tout cela merveilleusement en parole et en émotion, en précisant bien qu'il n'y avait rien de biblique à ressentir de la tristesse devant ce triste brasier. Et cette chanson malgré sa beauté est très loin d'être la meilleur de l'album, Saez à tutoyé les sommet avec ce Ni dieu Ni Maître! :)
×××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××
Retourner à la mine, à la mine du crayon
Contre leurs champs de mines en tout genre, mort aux cons!

×××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××

MaxMontreal
Messages : 1
Inscription : 26 nov. 2019 05:23

Re: Ni dieu ni maître (sorti le 22/11/2019)

Message par MaxMontreal » 26 nov. 2019 05:28

Premier message.

Je suis de ceux qui aiment le Saez romantico-dramatique, donc mes prefs:

3. La Maria
4. Petrushka
5. Ma magnifique
6. Anatoline
9. Thème introduction à l'oeuvre

Pour le reste:

Ma populaire
La province
Germaine
À tes côtés
Ma vieille

julien.r
Messages : 14
Inscription : 20 nov. 2019 11:40

Re: Ni dieu ni maître (sorti le 22/11/2019)

Message par julien.r » 26 nov. 2019 07:08

Koolseb a écrit :
25 nov. 2019 21:40
Julien.r, le même ectoplasme de saezlive, qui frise le ridicule a chaque intervention et ne manque jamais d'incarner magnifiquement le néant de la crédibilité. C'est attendrissant de constater que malgré les années qui passent, tu en es toujours au même point d'atrophie intellectuelle. Tu n'as jamais apporté ni la moindre analyse pertinente, ni le moindre apprentissage culturelle à qui que ce soit, mais bon, rien ne sert de perdre son temps pour les cas cliniques irrécupérables.
"Je vais utiliser de 2-3 termes un peu compliqué pour me placer au-dessus de la mêlée et donner l'impression que ce que je dis bah c'est plus vrai"...

Tu te décrédibilises comme sur votre forum "les autres" et comme tu le faisais sur SL parce que tu n'as pas les bases et c'est malheureux de pas les avoir, tu n'es pas sourcé, tu ne lis pas, tu ne comprends pas ce que tu lis.
Du coup, tu et vous vous prétendez "humaniste" comme l'artiste que vous écoutez et vous mélangez tout ce qu'il raconte pour que ça tombe dans vos idées...Suffit de voir les réactions à attaquer directement et insulter pour voir que vous êtes le côté obscur de la force.
Parce que vous ne comprenez pas ce qu'il chante, vous pensez qu'il vous parle mais vous êtes à des années lumières de ce qu'il dit dans ses textes.

1ère erreur, tu attaques les minorités sous prétexte des chansons "P'tite Pute" et "Burqa". Déjà, perso je ne change pas une virgule de la première chanson, je ne la pense pas du tout misogyne, bien au contraire, elle a le ton juste, il déglingue les "influenceuses" qui font du mal aux gamines et elles sont le symbole de la dérive consumérisme. Elles sont à l'opposée des féministes puisqu'elles n'existent que par leur plastiques et leur vide intellectuel.

2ème erreur, Burqa n'est pas islamophobe, elle rejoint la tradition des chansons anti-cléricales, des religions qui font chier tout le monde depuis des siècles et rabaissent les femmes. Damien n'est pas islamophobe, il était anti-religieux, et je pense qu'on le rejoint tous là-dessus. Mais comme il le chante souvent dans "Peuple manifestant" par exemple, il défend le petit Karim parce qu'il est faible et démuni face à la dureté de la société, il ne fait pas de différence, il ne voit pas un potentiel islamiste, il voit juste un gamin victime.
Toi, tu fais une fixette sur les musulmans, à citer ton Charlie Hebdo de Philippe Val qui a flingué le journal avec l'épisode Siné, tu ne te rends même pas compte à quel point, ça te dessert. Tu confonds l'esprit Charlie qui représente la liberté de conscience et d'expression, un idéal avec le contenu du journal.

Si ton premier réflexe est d'attaquer les minorités, les plus faibles et vulnérables sur la base de ces deux chansons, bah tu n'as rien compris.
Un peu comme le mec qui vote à droite et lève le poing en concert...

3ème erreur. Comparer Damien Saez à Tex et Bigard pour défendre la liberté d'expression. Se placer encore une fois à la place du mâle blanc pour se victimiser alors que structurellement toute la société est raciste/patriarcale et donne la pleine puissance à ces gens-là, ça n'a aucun sens. Et encore davantage de placer Damien dans le même camp, alors qu'il chante exactement l'inverse. Le réflexe de se positionner toujours du côté des plus forts, de ce qui peuvent se défendre, c'est l'inverse du discours de Damien Saez.

4ème erreur mais la plus fatale. Je te rappelle que tu as insulté Le Monde Diplo, Acrimed, Le Média qui doivent représenter tout ce qu'il reste de l'Humanisme en France. Que tu reproches à certains de défendre la cause palestinienne qui doit représenter à elle seule ce que serait un combat "humaniste" et dont Damien Saez prendrait certainement le drapeau s'il le pouvait, te disqualifie là-aussi de parler au nom de Damien Saez.
Pour preuve, sa chanson "l'humaniste" n'est qu'une traduction en musique de toute la pensée gauche radiale et du texte de Julien Salingue "vos guerres, nos morts", que tu n'as certainement pas lu.

Tu as donc tout faux, tu insultes et décrédibilises toute l'oeuvre de l'artiste et tu t'en prends à ceux qui comprennent réellement ses paroles et son idéal en venant débiter ton discours ici.

@MaxMontreal

Je fais pas de classement pour le moment, mais on est pas loin d'être raccord, La Maria, Ma Magnifique en haut.
Dernière modification par julien.r le 26 nov. 2019 08:30, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
__Marine__
Brioche saezienne
Messages : 1180
Inscription : 28 oct. 2019 22:07

Re: Ni dieu ni maître (sorti le 22/11/2019)

Message par __Marine__ » 26 nov. 2019 07:21

Je suis plutot du genre laxiste, cependant les commentaires qui insultent ouvertement des membres qui donnent juste leurs avis, ça ne passera pas une seconde fois.

X et Julienr s'ils ont des avis tranchés et cela même sur sl n'ont jamais insulté les gens.

Je peux pas faire un long post car je suis dans un train et faire une dissertation sur smartphone, je sais pas faire. Mais une fois rentré de Dijon, on va mettre des petites choses au point...
---------------------------------------------------------------------------
Et les démons d’antan, à la sueur de mes poings, je combattrai Comme un vieux chêne tient quand l’orage a tout naufragé

Koolseb
Messages : 18
Inscription : 18 nov. 2019 13:18

Re: Ni dieu ni maître (sorti le 22/11/2019)

Message par Koolseb » 26 nov. 2019 23:14

Parce que les intentions politiques calomnieuses que l'on me prête ne constituent pas une insulte, sans compter un H.S. flagrant? Bon...
Moi non plus je n'ai pas le temps de lire ces longs mails, encore moins celui de Julien.r qui ne relève d'aucun intérêt. En parcourant celui de X j'ai noté un passage qui m'a interpelé. Lorsque j'aurais le temps, je lirais attentivement et complètement ton message et je t'y répondrais en mp. En attendant je te présente mes excuses si mon intervention à pu raviver de vieilles blessures. Je ne pretend pas non plus détenir la vérité sur les interprétation que je peux faire des chansons de Saez, mais je n'apprécie pas les accusations lourdes, répétées et injustifiées dont il est la proie concernant une supposée misogynie. Tout comme d'ailleurs de voir que le dernier message ayant trait à la moderation met le doigt sur les propos islamophobe. Cela veut dire que donner son approbations aux paroles de Saez dans "Ma Religieuse", "Germaine", "Mohammed" ou "Burqa" lorsqu'il réprouve explicitement et trés clairement le voile constitue des propos déviant? Si cela mérite censure, il faudra donc évincer ces passages des chansons de Saez. On en est la, dénoncer le plus vieil instrument d'oppression de l'homme sur la femme, et par extension la religion qui est le plus puissant des patriarcat, c'est s'exposer à des sanctions? Sur un site dédié à Saez? On marcherait sur la tête, j'espère vraiment avoir mal interprété la chose...
En tout cas ça permet de mettre la lumière sur un point essentiel, la paranoïa actuelle qui mène à réduire l'athéisme à l'islamophobie, alors qu'il est tout autant catophobe, judaophobe que boudaophobe... Et à melanger le rejet d'un instrument d'oppression religieuse avec le racisme. Ça n'a strictement aucun sens.
Bref, fin de la parenthèse.

En tout cas profitez bien du concert à Dijon et amusez vous bien!
×××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××
Retourner à la mine, à la mine du crayon
Contre leurs champs de mines en tout genre, mort aux cons!

×××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××××

Avatar de l’utilisateur
Mélie
Messages : 431
Inscription : 09 nov. 2019 18:35

Re: Ni dieu ni maître (sorti le 22/11/2019)

Message par Mélie » 26 nov. 2019 23:32

Rholala la deuxième partie de L'humain, qu'est-ce que c'est beau ! <3
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
On ne nait pas femme mais on en meurt.

Répondre